Mon petit ongle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon petit ongle

Message par rocky le Dim 4 Aoû - 16:08

« Vos ongles sont le reflet parfait de votre personnalité et peuvent constituer votre meilleure carte de visite. Chaque détail compte ».

Les ongles avec les cils, les poils, les sourcils et les cheveux, sont regroupés sous le terme général de phanères. L’ongle est formé :

- de la tablette ungueable qui est appellée aussi limbe corné ou plaque unguéale qui est dure, flexible, lisse, translucide, brillante avec de légères stries longitudinales. Ces dernières s’accentuent avec l’âge. Aux mains, elle est plus longue que large, aux pieds elle est plus haute. Cette plaque est convexe. La couleur normale est à peine rosée ou beige selon les individus
Cette tablette est constituée de 4 zones :
— La racine, insérée dans la peau, est cachée par le repli unguéal proximal ou repli sus unguéal. Elle est très mince à l’origine et s’épaissit progressivement. A ce niveau de l’ongle on trouve une colonie cellulaire dont les mélanocytes (contiennent des mélanosomes qui sécrètent les mélanines qui assurent une photoprotection vitale), inactifs chez les blancs, actifs chez les noirs.
— La lunule surtout visible aux pouces, forme un croissant blanchâtre à la base de l’ongle. La zone rosée ou beige, semi translucide, représente la plus grande partie de l’ongle.
— Le bord libre qui n’est pas en contact direct avec le lit de l’ongle.

- des sillons unguéaux de chaque côté de l’ongle, en avant et en arrière de lui, on voit ces sortes de rainures qui limitent l’ongle. Ils se composent :
— de la matrice qui donne naissance à l’ongle. Elle est constituée de la même manière que l’épithélium (partie superficielle de la peau) superficiel cutané.
- Du lit de l’ongle qui est une extension de l’épiderme du bout du doigt situé sous l’ongle. La tablette unguéale adhère au lit de l’ongle.
Dans la composition de l’ongle, on trouve principalement l’onychine (l’équivalent de la kératine) qui est une protéine fibreuse, riche en souffre et en acide aminé soufré (cystéine, méthionine). Cette onychine n’évolue pas en desquamation (ce qui est le cas dans le processus du renouvellement cutané, dite la kératinisation) mais vers une extension continue en longueur, l’ onychogène. L’ongle est constitué de 7 à 16% d’eau, des lipides dont le pourcentage est plus élevé chez l’enfant que chez l’adulte et de constituants minéraux (calcium et fer).

Les bouts des doigts et des orteils sont des zones une zone de forte concentration des terminaisons nerveuses encapsulées (des nerfs sympathiques et sensitifs), d’où l’existence d’une sensibilité particulièrement vive et du fait que la circulation du sang dépend de deux artères digitales à ces endroits. Il faut donc « chouchouter » régulièrement les bouts des doigts par des soins spécifiques, des massages et autres attentions en faisant attention à certains gestes quotidiens :
- - Eviter de faire des travaux ménagers sans gant. Il protège des produits de nettoyage trop corrosifs et des chocs au niveau de la matrice de l’ongle.
- - Eviter d’avoir les mains trop souvent dans l’eau. Comme l’épiderme de la main, le film lipidique protecteur de l’ongle s’estompe et il devien, l’ongle devient mou.
- - Eviter d’abuser de vernis colorés. Les pigments utilisés dans certains vernis migrent vers la tablette de l’ongle et l’imprègnent en profondeur. Même après le démaquillage, l’ongle reste teinté de manière inesthétique.

A contrario, voici quelques bonnes à prendre :

- - Stimuler l’ongle par des actions mécaniques : Le massage du bout des doigts active la circulation sanguine et lymphatique, taper du bout des doigts est aussi un geste stimulateur.
- - Laisser reposer l’ongle : pour les inconditionnellesde vernis colorés, laisser l’ongle naturel une semaine par mois. Les vernis laqués couvrent hermétiquement l’ongle et l’empêchent de s’oxygéner.
- - Une alimentation équilibrée et variée en vitamines et minéraux favorise également la bonne santé de l’ongle. Du calcium pour la croissance de l’ongle (laitages et poissons), du souffre constituant de l’onychine ( chou, oignon, ail, concombre), du fer pour le l’oxygénation des tissus et le renforcement des ongles cassants (lentilles, raisins, fruits secs), de la vitamine A (poissons gras, carotte, beurre) et de la vitamine B (blé, céleri) et de la .vitamine C pour la souplesse et la vitalité (kiwi, tomate, agrumes).
- Un bon repos : un peu de relaxation pour compenser le surmenage et le stress sera bénéfique aussi à la santé de vos ongles.
avatar
rocky
Admin

Messages : 5650
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 31
Localisation : derriere toi

Voir le profil de l'utilisateur http://rocky75.monfofo.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum