Un poitrine de reve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un poitrine de reve

Message par rocky le Dim 14 Juil - 10:31



Le sein est une glande logée dans un amas graisseux qui repose sur deux muscles (le petit et le grand pectoral) soutenu par des ligaments et la peau. Le galbe du sein dépend uniquement d'un équilibre entre la tonicité de la peau, celle des ligaments suspenseurs, les muscles du cou et sous les clavicules, le volume du sein. Particulièrement fine et sensible, sa peau est mise à rude épreuve lors d'une exposition au soleil, lorsque la poitrine augmente ou diminue subitement de volume (menstruations, maternité, prise ou perte de poids, ménopause...) ou lors de la pratique de certains sports (tennis, course à pied) et elle perd naturellement en élasticité sous l'effet du vieillissement. Les fibres élastiques de la peau sont abîmées, l'épiderme et le derme sont aussi touchés. Alors pour entretenir tonicité des seins et muscles qui servent à leur maintien, pensez massages. Moins connu que le massage du corps, le massage des seins est pourtant un vrai geste beauté. Il soulage les seins durs et les tensions tout en les regalbant naturellement et en les drainant. Et une bonne connaissance et attention de soi permettent aussi de reconnaître tout changement dans les tissus. A adopter dès l'apparition des seins à l'adolescence puis tout au long de la vie d'une femme, effleurages, mouvements drainants et pétrissages doux tonifient le système de soutien des seins. Quelques minutes par jour suffisent et pour les plus pressées, 2 à 3 fois par semaine.





L'effleurage : une approche douce et graduelle du sein

Réchauffez une petite quantité d'huile de massage dans le creux des mains. Appliquez l'huile depuis la base des seins jusqu'aux clavicules à la base du cou, en englobant les aréoles. L'intensité de l'appui des mains dépend de la sensibilité de chaque personne. Imaginez le sein comme une vague. Les mains surfent sur la vague de bas en haut. Massez le sein gauche avec la main droite et inversement.

Relancer le système lymphatique : réduire les tensions mammaires et favoriser l'élimination des toxines en stimulant la circulation de la lymphe Placez le bout des doigts (sauf les pouces) sur le sternum à la hauteur des mamelons entre les deux seins et stimulez le point central en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre. C'est un point d'ouverture du souffle. Profitez-en pour respirer deux à trois fois profondément, lentement par la bouche. Puis levez un bras et glissez la main opposée jusque sous l'aisselle, le pouce se plaçant à l'avant, vers la clavicule. Formez des cercles sous l'aisselle : appuyez en montant vers l'aisselle, relâchez en descendant. Accentuez l'appui en montant, pour masser les ganglions lymphatiques si c'est possible. Les tensions mammaires se relâchent bien mieux lorsque l'on draine les ganglions et que la respiration est ample. Effectuez la même chose de l'autre côté. Pour drainer la lymphe : Placez une main à plat sous le sein et dessinez le symbole de l'infini (un 8 couché) englobant les deux seins, en massant autour des deux seins. Cet exercice est particulièrement recommandé en cas de seins congestionnés et douloureux.

Le pétrissage doux : dynamiser la circulation sanguine qui nourrit le sein Accueillez la rondeur du sein dans une main en enveloppement tout son galbe. Pétrissez-le doucement dans tous les sens, et de la même manière, la totalité de la poitrine. Faites rouler le sein sur le muscle pectoral dans de grands mouvements lents et circulaires. Le pétrissage ne doit pas être effectué durant la grossesse ni l'allaitement.

Le pompage

Posez les deux mains l'une sur l'autre bien à plat sur le sein, paume sur l'aréole. Exercez une pression douce et ferme pour aplatir le sein puis remontez-le ainsi pressé vers le cou et relâchez en douceur. Ce massage est à effectuer au moins 2 à 3 fois par semaine.

Le massage du muscle pectoral : tonifier les systèmes de soutènement Levez le bras et placez l'autre main dans le creux de l'aisselle. La main en pince tient le muscle entre le pouce à l'avant et les doigts au niveau de l'aisselle. Malaxez le muscle pour en libérer les tensions depuis la clavicule jusqu'au sein. A faire au moins 2 à 3 semaines. Un muscle pectoral tendu a tendance à voûter le dos et à « étouffer » la poitrine.

Haut les seins !

Pas le temps d'aller à la salle de gym ou à la piscine mais pas question pour autant de laisser vos seins piquer du nez. Quelques exercices simples deux ou trois fois par semaine pour entretenir les pectoraux et donner fière allure à votre poitrine.
serrez fortement les mains l'une contre l'autre ou écrasez une balle entre les deux paumes, les poignets à hauteur du menton et les coudes décollés du corps, pendant plusieurs secondes. Alternez l'exercice avec et sans balle, 2 à 10 fois.
effectuez des moulinets avec les bras en avant et en arrière (5 tours de chaque).
faites rouler les épaules en avant et en arrière, bras le long du corps, une épaule après l'autre, puis les deux ensemble (5 tours de chaque).

Grossesse et allaitement : des massages avec prudence

Pendant la grossesse, les gestes de massage peuvent être effectués au quotidien pour soulager les tensions à l'exception du pétrissage. Pendant le 1er trimestre, les seins étant particulièrement sensibles, évitez aussi le pompage et le massage du muscle pectoral. Adoptez une huile de massage anti-vergetures pendant cette période. Pendant l'allaitement, massez vos seins au quotidien en évitant le pétrissage.
avatar
rocky
Admin

Messages : 5650
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 31
Localisation : derriere toi

Voir le profil de l'utilisateur http://rocky75.monfofo.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum